afficheaudition

[Télécharger le flyer]

 

 

 

 

Audition, Compétition

Atelier-spectacle dirigé par Árpád SCHILLING

La note d'intention ci dessous dessine l'esprit artistique de la collaboration entre les étudiants de la 71e promotion et le metteur en scène hongrois.

Le capitalisme démocratique est un système social compétitif.

La compétition entre ses citoyens est dans sa nature. Cependant, cela n’explique pas quand, pourquoi et comment nous sommes en compétition

Avec les étudiants de cet atelier, nous examinons dans quelle mesure un environnement de compétition est sain pour une société et à quel moment ses citoyens deviennent les victimes de ce modèle.

La France est une république avec de solides fondations. La majorité de ses citoyens est consciente de ses droits et de ses devoirs tant individuels que collectifs.

Mais aucun système n’est parfait. Pas même celui, bien construit au fil des siècles, qui présente les garanties adéquates. C’est pourquoi la fondation du système doit être remise en question encore et encore.

Quand nous rejetons la demande d’un immigré, est-ce notre communauté naturelle que nous protégeons? Que se passe t-il si, comme conséquence de cette décision, nous nous privons d’une main d’œuvre nécessaire? Qu’est ce qui rend un immigré utile ou nuisible? Quelle justification quand l’intégrité humaine est galvaudée? Si un chômeur doit mentir pour se faire embaucher, comment cela influence t’il notre perception de la dignité? Quelle est la valeur d’un salaire décent? Jusqu’où irait un parent pour assurer une vie meilleure à son enfant? Jusqu’où irait un malade condamné pour sauver l’organe vital concerné? Violerait-il la loi pour sauver sa vie? Combien de temps la République peut-elle maintenir la compétition contre des millions de personnes affamées ? Peut-on parler de morale dans la lutte pour la survie ?

Le but de ce spectacle est de poser des questions, pas d’y répondre. Notre travail sera réussi si la représentation provoque un débat animé avec le public et au cœur de celui ci. Si elle l’encourage à prendre le théâtre pour ce qu’il est : un forum de discussion sur nos problèmes de la vie courante et sur les questions les plus cruciales et fondamentales d’aujourd’hui.

Il y a diverses formes théâtrales en jeu dans ce spectacle : traditionnelles, réalistes, tout comme des parties interactives. Le plus grand défi pour les étudiants est de créer ce forum social en utilisant ce qu’ils ont appris durant leurs années d’apprentissage du Théâtre. Les scènes sont construites à partir de nos idées, de nos expériences mais aussi d’entretiens réalisés auprès d’habitants de Lyon, la ville où se situe l’ENSATT. Certains de ces entretiens sont montrés durant la représentation.

En bref, notre tâche est de créer un forum social qui examine les situations de compétition de plus en plus dures de notre société, avec les moyens spécifiques des arts du théâtre contemporain.

Árpád Schilling

 

 



Dirigé par
Árpád SCHILLING
Assistant metteur en scène: Laurent DE MONTALEMBERT


Acteurs:

Antoine AMBLARD, Alexis BARBOSA, Sarah BLAMONT, Cyril BOCCARA, Léa GIRARDET, Maxime MANSION, Mathilde MARTINAGE, Pierre-Yves POUDOU, Nelly PULICANI, Elisa RUSCHKE, Mathilde SOUCHAUD

Scénographie: Charlotte BONNET,
Juliette MOREL
Lumière: Pierre LANGLOIS, Lucas DELACHAUX
Son: Grégoire DURRANDE, Quentin DUMAY
Costumes: Coline DUBOIS, Noémie EDEL
Régie lumière: Gautier DEVOUCOUX, Thibault THELLEIRE
Régie son:
Élisabeth PARANT, Julien LAFOSSE
Régie plateau: Gildas CELESTE, Alix VEILLON
Assistante costumes : Pétronille SALOME
Coupe: Céline TOURNEUR, Sigolène PETEY,
Agathe MEINNEMARE
Administration: Kathleen ALETON, Marilou ROQUES,
Arnaud LAURENS
Direction technique: Hugo FRISON


Encadrement ENSATT :

Direction technique: Yves FAVIER
Régisseur principal plateau/accessoire: Didier THOLLON
Régisseur principal machinerie: Philippe GOUTAGNY
Régisseur principal lumière: Eric FARION
Régisseur son: Nadine HADZIHALILOVIC
Régisseur principal multimédia: Pascal BOYADJIAN
Chef d’ateliers: Claude CHAUSSIGNAND
Communication-Billetterie: Lionel DEMOL

 

 

 

 

(ENSATT 2012)

Galerie photographique (crédit photo David ANÉMIAN)