Les professionnels du spectacle vivant ont la possibilité de suivre à l'Ensatt une formation intensive diplômante (de mi-septembre au 30 juin suivant) préparant au métier de Concepteur son.

Ce parcours délivre le diplôme ATT, de niveau I (bac+5) conférant le grade de Master. Ce diplôme est inscrit de droit au RNCP de niveau I et éligible au CPF. Il est référencé par le CARIF Via Compétences.

Précurseur de la loi sur la Formation Tout au Long de la Vie (FTLV), l'enseignement est dispensé depuis 2006 dans une mixité assumée des publics, à un groupe composé conjointement de stagiaires de la formation professionnelle continue et d’étudiants en formation initiale dans une perspective stimulante de croisement de cultures et de confrontation des pratiques et des pensées.

Le volume de formation est de 35 heures hebdomadaires réparties sur deux semestres. Le programme alterne des temps de cours magistraux, de conférences, de visites, de rencontres professionnelles, de recherche artistique pluridisciplinaire, de cas d’études et de travaux pratiques sur la conception de spectacles.

Ce programme est coordonné par Michel MAURER et Maria CASTRO. La formation est dispensée par des professionnels du spectacle en activité ainsi que par des intervenants permanents de l'école.

Télécharger le programme de formation (pdf)

Accès à la formation :

Le professionnel intéressé peut, sans condition d’âge, postuler aux examens d’entrée. L’entrée à cette formation requiert du candidat des connaissances en mathématiques et physique de niveau d’un BAC + 1 scientifique. Il est également attendu d’eux une bonne culture générale, littéraire, artistique contemporaine (photo, arts plastiques, cinéma, musique) et théâtrale, des capacités de réflexion et d’analyse, des qualités créatives et imaginatives et une aptitude au travail collectif.

L’enseignement exige du stagiaire qu’il soit disposé à questionner ses pratiques et savoirs antérieurs.

Il est conçu pour :

- faciliter une évolution ou une transition professionnelle,

- dispenser des apprentissages complémentaires (technologiques ou spécialisés),

- actualiser des connaissances métier,

- développer des aptitudes de collaborateur du projet artistique.


Objectifs pédagogiques :

Concevoir le son doit être entendu sous deux acceptions, c’est autant répondre à la construction sonore d’un projet proposé par un metteur en scène que concevoir un projet artistique autonome et en effectuer la mise en œuvre, la réalisation. Ici l’idée de réalisation rejoint celle de la procédure cinématographique.

Cette double approche, du maître d’œuvre et/ou du créateur, nécessite d’associer bon nombre de pratiques artistiques complémentaires dans un esprit de création. Conception et réalisation vont de pair pour le sculpteur, le cinéaste ou « c’est en réalisant que la conception peut s’envisager », pour nous, travaillant dans l’immatérialité des sons, peu de pensée surgit hors des pratiques.


Ces pratiques rassemblent la grande diversité des champs du sonore : prise de son d’enregistrement ou de sonorisation, de création radiophonique ou audiovisuelle etc., car le théâtre contemporain sonne de multiples manières. Le son est le lieu privilégié où l’on fait usage des nouvelles technologies, c’est aussi un espace d’application transversal à la diversité de ces disciplines : plateau, lumière et son doivent inventer leurs interfaces pour parfaire leur synchronisme.


Le diplôme de concepteur son de l’ENSATT est spécialisé. Il répond à la nécessité de former des spécialistes du son des arts de la scène en terme de création de bande son, de sonorisation, de prise de son de captation de spectacle, voire de correction acoustique de salle devant accueillir une représentation. Il donne accès aux différents métiers issus de la scène : évènementiel, muséographie, expositions, équipement de salles. Il introduit aussi à la grande diversité des pratiques sonores médiatiques : sites web, édition discographique, art vidéo, jeux vidéo, dessin animé, radio et productions audiovisuelles qui représentent autant de petits théâtres sonores. Le théâtre tisse constamment des liens avec les fabricants de l’industrie du son et, pour leurs secteurs de recherche, le théâtre est un terrain d’essai d’exception.


Cet enseignement revendique de former des professionnels de haut niveau, spécialisés dans le domaine du son et de ses applications. A l’issue du cursus, les diplômés possèdent un ensemble de savoirs et de savoir-faire leur permettant d’occuper n’importe quel poste dans les pratiques du son : régie, ingénierie ou création, seul ou en encadrement d’équipe et ce dans différents domaines d’application des métiers du son. Ils savent également construire un budget, organiser une tournée et rédiger une fiche technique. Ils peuvent guider et inspirer le metteur en scène ou prendre en charge la totalité de la réalisation ou de la conception sonore, ce qui ouvre à de multiples possibilités d’insertion professionnelle.


Pré-requis pour candidater :

Pour être autorisé à se présenter, le candidat en formation continue doit justifier d’une expérience professionnelle d’au minimum trois années dans les domaines de l’art, de la culture ou du spectacle ou dans un domaine d’activité connexe ou sur un poste ayant rassemblé partie des compétences du parcours de Concepteur son.


Cette formation délivrant lors de la sortie de l'année d'étude (sous réserve de la réussite du stagiaire) un diplôme conférant le grade de Master à son titulaire, le candidat doit être détenteur à l'entrée, d'une formation validant un diplôme équivalent à 180 crédits ECTS ou trois années d'études validées après le baccalauréat.


En cas inverse, l'ENSATT propose au candidat de procéder en amont à une démarche de VAP (Validation des Acquis Professionnels) qui permettra à un jury d'apprécier si, par son parcours professionnel antérieur, le candidat a exercé des missions dont les enjeux correspondent à ce qui est attendu d'un stagiaire diplômé diplômé d'un bac+3. Si la réponse est positive, le candidat aura la possibilité de se présenter aux examens d’entrée.

Dossier VAP (pdf)

L’examen d’entrée est également ouvert au candidat étranger qui –outre la condition précédente- justifie d’un niveau de maîtrise de la langue française correspondant au Diplôme d’étude en langue française (DELF) niveau C1 du cadre européen commun de référence pour les langues.

Documents à télécharger :
Fiche d'information sur les modalités d'inscription 2019/20 (pdf)
Dossier d'inscription (pdf)


ATTENTION :

le dossier d’inscription est à renvoyer sur support papier, complet et signé,

au plus tard le 28 février 2019

le dossier de recherche est à renvoyer sur support papier, complet et signé,

au plus tard le 18 mars 2019

à
ENSATT

Service Formation Continue (FTLV)

4 rue Soeur Bouvier

69322 Lyon cedex 05

Pour plus d’informations, contactez claire.lescuyer@ensatt.fr ou 04 78 15 05 33

Tarifs 2019/20 :

Le tarif de ce parcours diplômant de 10 mois, de niveau I, est fixé à 8 000, 00 euros TTC pour tout stagiaire pris en charge par un tiers, quel que soit son statut et quel que soit le montant de la prise en charge.

Un tarif réduit fixé à 4 000, 00 euros TTC est applicable exclusivement au stagiaire en situation d’autofinancement individuel.