International

L’ENSATT dans le monde Pulsations 2.1

Le Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Lyon (CNSMD) et l’ENSATT, choisissent de s’associer en 2019 afin de mettre en avant les collaborations qu’elles entretiennent de longue date avec l’EITB au bénin et l’Institut des arts de Bamako au Mali.   

En novembre 2020, un premier temps fort est proposé permettant aux artistes, aux étudiants et aux professeurs de se rencontrer, de croiser les esthétiques et les gestes des deux continents, d’écouter les pulsations….   

Après avoir été empêché par la pandémie, le projet est aujourd’hui reconfiguré en plusieurs objets artistiques reliés entre eux mais étalés dans le temps.

Cela commence en avril 2021 en Afrique et se poursuit jusqu’en avril 2022 à Lyon avec :  

Depuis septembre 2020, s’élabore la conception et la réalisation d’une création sonore par 1 étudiant concepteur son de l’ENSATT et 2 étudiants compositeurs du CNSMDL avec des apports africains : prises de son à Cotonou, intervention de Salif Berthé par l’enregistrement d’un conte, conte réintégré dans la création sonore. 

Cette création sonore (d’une durée estimée à 5 minutes) sera proposée au public le 22 avril 2021 en simultané dans les Studios Lerrant (Lyon – ENSATT), à l’Institut Français de Cotonou, à l’Institut Français de Bamako et à l’Institut Français de Lomé. 

La création sonore sera diffusée devant un public d’étudiants de l’ENSATT et du CNSMD, in situ à Lyon. Un public sera composé d’étudiants, d’enseignants, d’institutionnels et d’autres personnes susceptibles d’être intéressées par la coopération franco-africaine en matière de création musicale dans les Instituts Français. Les publics seront respectivement filmés et projetés sur l’écran « commun » qui montrera simultanément la scénographie aux studios Lerrant à Lyon et les auditeurs dans les différents lieux. En parallèle, des représentants de partenaires seront invités à assister et à participer en visioconférence. 

A l’issue du temps d’écoute de cette création sonore, un bord de scène virtuel est prévu (environ 30 minutes) pendant lequel les artistes (les 3 étudiants et Salif Berthé) et le public pourront échanger sur la création, le processus créatif, les partis pris techniques… Suivra enfin un temps d’échange entre les représentants des institutions africaines, des institutions lyonnaises avec pour objet les enjeux de la coopération. 

 

Contact : Olivia CHATEAU
olivia.chateau@ensatt.fr

 

Crédit photographique Shehrazade DERMÉ