Ouvertures de l'ENSATT

Projets d’écriture dramatique

Spectacle ENSATT

Les Projets d’écriture dramatique 2023 sont des Ouvertures permettant la traduction et la concrétisation scéniques de 6 textes écrits par les 6 autrices et auteurs de la 82e promotion.

Ces Ouvertures sont divisées en 2 sessions de 3 formes chacune (Chaque session dure environ 3h) :

SESSION A – 30 janvier et 2 février à 19h 
Feu du ciel – David à grande vitesse – Sauter les grillages

SESSION B – 31 janvier et 1er février à 19h 
Le Saint corps du grand-père Niglo – Consoler les dragons – Zombi, ou comment refaire surface

2 intégrales sont proposées vendredi 3 et samedi 4 février à 15h30.

 

Attention : Ces Ouvertures contiennent parfois des sons et des lumières dont la puissance peut incommoder les personnes sensibles.

Tout se passe dans une zone périurbaine, sur la route qui longe l’ancienne ligne de chemin de fer. Tout se passe la nuit, au début de l’hiver.

Une étrange lumière apparaît dans le ciel et perturbe les habitants de la ville :
Un jeune homme disparaît soudainement. Sa sœur, Dinah, arpente la ville à sa recherche. Avec son amie Charlie, elle tente de résoudre le mystère de cette absence. Les deux adolescentes sont plongées dans une nuit sans fin durant laquelle tout s’embrase.

 

Texte : Marine Chartrain

Mise en scène : Laurent Gutmann

Jeu : Louna Baylacq, Garance Malard, Séraphin Rousseau, Céleste Seigneurie et Alban Simon

Scénographie : Margaux Moulin

Conception lumière : Arthur Chauvot

Conception costume : Loïs Heckendorn

Conception son : Isia Delemer

Régie lumière : Joséphine Nogue

Régie de production costume : Jennifer Ball

Régie son : Lolie Mortreux

Régie générale : Malounine Buard et Melen Richard Allouard

Technique lumière : Clélie Meynadier

Atelier costume : Aurélia Bonaque-Ferrat, Célestin Car, Inès Catela, Apolline Coulon, Louise Daubas, Emma Euvrard, Angèle Glise, Aurore Guillemenot, Mathilde Hacker, Valentine Issenchou, Lola Le Cloirec, Loïc Nédélec, Lola Pacini, Morgane Pegon, Marie Stephan, Manon Surat, Simone Turpin

Atelier construction : Anaïs Aublet-Cuvelier, Mathilde Coudière Kayadjanian, Albane De Labarth, Adèle Hamelin, Lior Hayoun, Laura Kerharo, François Landureau, Ghil Meynard, Lisa Porteix, Gabriel Retif, Elise Vasseur, Sasha Walter, Faustine Zanardo

Remerciements : à madame Miniature, aux kiwis et aux extraterrestres.

 

Le 30 mai 2022, à 6h du matin, deux jours après la victoire du Real Madrid lors de la Ligue des Champions, le père de David se fait brutalement arrêter chez lui, par la police. Les voisins entendent tout, appellent les voisines, et la rumeur enfle. Au collège, tout le monde est au courant. Des mécanismes de soutien et de solidarité se mettent en place pour aider sa mère à se relever et à reprendre les choses en main. Pendant ce temps-là, David se mure dans le silence et ne parlera plus qu’avec son héros, Karim Benzema.

 

Texte : Clémence Attar

Mise en scène : Maurin Ollès

Réalisation vidéo : Lucas Collet

Jeu : Sefako Agbokou, Victor Breda, Mallory Blin, Leslie Carmine, Ninon Clément, Jacques-Joël Delgado, Stephanie François, Adrien Françon, Fanny Godel et Léa Tilliet

Jeu à l’image : Brahim Koutari

Scénographie : Léa Tilliet

Conception lumière : Lucas Collet

Conception costume : Mathilde Garrand et Marnie Langlois

Conception son : Amaury Dupuis

Régie lumière : Mitzi Lowy

Régie de production costume : Emma Chapon

Régie son : Milhann Chodorowski

Régie générale : Malounine Buard et Melen Richard Allouard

Technique lumière : Mathilde Robert

Atelier costume : Aurélia Bonaque-Ferrat, Célestin Car, Inès Catela, Apolline Coulon, Louise Daubas, Emma Euvrard, Angèle Glise, Aurore Guillemenot, Mathilde Hacker, Valentine Issenchou, Lola Le Cloirec, Loïc Nédélec, Lola Pacini, Morgane Pegon, Marie Stephan, Manon Surat, Simone Turpin

Atelier construction : Anaïs Aublet-Cuvelier, Mathilde Coudière Kayadjanian, Albane De Labarth, Adèle Hamelin, Lior Hayoun, Laura Kerharo, François Landureau, Ghil Meynard, Lisa Porteix, Gabriel Retif, Elise Vasseur, Sasha Walter, Faustine Zanardo

Deux représentations de David à grande vitesse, à destination des publics scolaires, auront lieu le 30 janvier et le 2 février à 14h.

 

Remerciements : à Pauline Bouchet, Louna Billa, Benoît Pelosse, Alice Perrier, aux collégiennes et collégiens des collèges Henri Barbusse et Charcot.

Il y a un collège de ville.
Il y a les murs vertigineux des digues de briques, les berges du fleuve, le MarchéPlus, le gymnase humide, la patinoire municipale et les grosses basses pour aboyer aux oreilles de la pluie qui tombe sans fin sur l’asphalte.

Il y a une tonne de gosses de treize ou quatorze ans. Des collégiens, des collégiennes. Il y a les professeurs, les agents d’entretien, les stagiaires, les contractuels, les surveillants et les grévistes. Il y a les parents d’élèves, les chauffeurs de bus, les vendeurs de kebabs, de canettes, de nouilles chinoises et tous les flics sous les gyrophares.

Il y a l’odeur caractéristique des céréales imbibées par le lait tiède… et l’estomac, qui se retourne.

 
Attention : des violences physiques sont représentées sur scène et peuvent heurter un public sensible.
 

Texte : Margot Lacaze

Mise en scène : Céline Champinot

Jeu : Mathilde Allimann, Claire Beghin, Mathis Delpoux, Carla Guffroy, Lucien Martin, Kerwan Normant et Romain Triouleyre

Scénographie : Louise Caron

Conception lumière : Maxime Rousseau

Conception costume : Mathilde Garrand

Conception son : Nils Rouge

Régie lumière : Romane Lavigne

Régie de production costume : Emma Chapon et Jennifer Ball

Régie son : Samuel Benarous

Régie générale : Malounine Buard et Melen Richard Allouard

Technique lumière : Rachel Aroutcheff

Atelier costume : Aurélia Bonaque-Ferrat, Célestin Car, Inès Catela, Apolline Coulon, Louise Daubas, Emma Euvrard, Angèle Glise, Aurore Guillemenot, Mathilde Hacker, Valentine Issenchou, Lola Le Cloirec, Loïc Nédélec, Lola Pacini, Morgane Pegon, Marie Stephan, Manon Surat, Simone Turpin

Atelier construction : Anaïs Aublet-Cuvelier, Mathilde Coudière Kayadjanian, Albane De Labarth, Adèle Hamelin, Lior Hayoun, Laura Kerharo, François Landureau, Ghil Meynard, Lisa Porteix, Gabriel Retif, Elise Vasseur, Sasha Walter, Faustine Zanardo

Sur un immense terrain où habitent des voyageurs. Leurs caravanes et leurs bungalows sont posés ici depuis avant leur naissance. Comme s’ils avaient oublié de partir. Mais depuis le début, quelque chose d’invisible les guette. C’est bientôt l’heure du départ. L’heure des séparations. L’heure des disparitions. Ce matin, vers la fin de l’été, le grand-père Niglo est mort. Et une révélation s’extrait tant bien que mal de ce corps veillé qui refuse de pourrir.

 

Texte : Tidjy Dedinger

Mise en scène : Laurent Gutmann

Jeu : Victor Grenier, Salomé Lavenir, Lucas Martini, Alban Simon, Sarah Spiagarri et Clarisse Tissot

Scénographie : Ernest Welisch

Conception lumière : Mathilda Bouttau et Lucas Collet

Conception costume : Mathilde Garrand et Marnie Langlois

Conception son : Isia Delemer

Régie lumière : Michel Abdallah

Régie de production costume : Natacha Becet

Régie son : Lolie Mortreux

Régie générale : Malounine Buard et Melen Richard Allouard

Technique lumière : Emmy Barrière

Atelier costume : Aurélia Bonaque-Ferrat, Célestin Car, Inès Catela, Apolline Coulon, Louise Daubas, Emma Euvrard, Angèle Glise, Aurore Guillemenot, Mathilde Hacker, Valentine Issenchou, Lola Le Cloirec, Loïc Nédélec, Lola Pacini, Morgane Pegon, Marie Stephan, Manon Surat, Simone Turpin

Atelier construction : Anaïs Aublet-Cuvelier, Mathilde Coudière Kayadjanian, Albane De Labarth, Adèle Hamelin, Lior Hayoun, Laura Kerharo, François Landureau, Ghil Meynard, Lisa Porteix, Gabriel Retif, Elise Vasseur, Sasha Walter, Faustine Zanardo

 

Remerciements : à Mathias Roche et madame Miniature.

Dans cette histoire il y a une porte fermée.

D’un côté de la porte, il y a Maël, un jeune homme souffrant qui est retourné vivre chez sa mère pour s’enfermer dans sa chambre.

De l’autre côté il y a sa mère, qui tente désespérément de communiquer avec lui et de le faire sortir de là.

Mais dans la chambre Maël n’est pas seul, il y a avec lui une guerrière et un dragon… 

 

Texte : Hugo Titem Delaveau

Mise en scène : Maurin Ollès

Jeu : Quentin Bernard, Lucie Garçon, Gaïa Oliarj-Inès, et Matthieu Roulx

Scénographie : Justine Baron

Conception lumière : Nicolas Zajkowski

Conception costume : Marnie Langlois

Conception son : Nils Rouge

Régie lumière : Calliste Lestra

Régie de production costume : Ameline Fauvy

Régie son : Milhann Chodorowski

Régie générale : Malounine Buard et Melen Richard Allouard

Technique lumière : Célia Tanchou

Atelier costume : Aurélia Bonaque-Ferrat, Célestin Car, Inès Catela, Apolline Coulon, Louise Daubas, Emma Euvrard, Angèle Glise, Aurore Guillemenot, Mathilde Hacker, Valentine Issenchou, Lola Le Cloirec, Loïc Nédélec, Lola Pacini, Morgane Pegon, Marie Stephan, Manon Surat, Simone Turpin

Atelier construction : Anaïs Aublet-Cuvelier, Mathilde Coudière Kayadjanian, Albane De Labarth, Adèle Hamelin, Lior Hayoun, Laura Kerharo, François Landureau, Ghil Meynard, Lisa Porteix, Gabriel Retif, Elise Vasseur, Sasha Walter, Faustine Zanardo

 

Remerciements : à Heidi B. et au Festival Texte en Cours.

C’est la confusion, le tourment, l’indicible. Une chose est confondue pour une autre. Mise à l’épreuve d’une sœur qui cherche un frère. L’impossible difficulté de faire face à la “réalité”.

 

Texte : Samantha Pardon

Mise en scène : Céline Champinot

Jeu : Matéo Héritier, Hézou Kadjiaziou, Alix Olivier, Mathilde Allimann, Stéphanie François et Sefako Agbokou

Scénographie : Blandine Granier

Conception lumière : Elie Martin

Conception costume : Loïs Heckendorn

Conception son : Amaury Dupuis

Régie lumière : Inès Guillon

Régie de production costume : Natacha Becet et Ameline Fauvy

Régie son : Samuel Benarous

Régie générale : Malounine Buard et Melen Richard Allouard

Technique lumière : Naelle Vallet

Atelier costume : Aurélia Bonaque-Ferrat, Célestin Car, Inès Catela, Apolline Coulon, Louise Daubas, Emma Euvrard, Angèle Glise, Aurore Guillemenot, Mathilde Hacker, Valentine Issenchou, Lola Le Cloirec, Loïc Nédélec, Lola Pacini, Morgane Pegon, Marie Stephan, Manon Surat, Simone Turpin

Atelier construction : Anaïs Aublet-Cuvelier, Mathilde Coudière Kayadjanian, Albane De Labarth, Adèle Hamelin, Lior Hayoun, Laura Kerharo, François Landureau, Ghil Meynard, Lisa Porteix, Gabriel Retif, Elise Vasseur, Sasha Walter, Faustine Zanardo

 

Remerciements : à Elemawusi Agbedjidji, Gaëlle Bien-aimée, Amos César, Deborah Haidarah,  Pauline Pascalin et à la Fabrikt.

Avec la participation des élèves du département théâtre du Conservatoire à rayonnement régional de Lyon – Parcours préparatoire à l’enseignement supérieur- cycle d’orientation professionnelle (PPES-COP)

Consoler les dragons Consoler les dragons Consoler les dragons Consoler les dragons Consoler les dragons David à grande vitesse David à grande vitesse David à grande vitesse David à grande vitesse David à grande vitesse Feu du ciel Feu du ciel Feu du ciel Feu du ciel Feu du ciel Le Saint-corps du grand-père Niglo Le Saint-corps du grand-père Niglo Le Saint-corps du grand-père Niglo Le Saint-corps du grand-père Niglo Le Saint-corps du grand-père Niglo Sauter les grillages Sauter les grillages Sauter les grillages Sauter les grillages Sauter les grillages Zombi, ou comment refaire surface Zombi, ou comment refaire surface Zombi, ou comment refaire surface Zombi, ou comment refaire surface Zombi, ou comment refaire surface

Crédit photographique galerie David Anémian