ENSATT - Théâtre des Clochards Célestes

L’Inhabitante

Leïla Cassar – Laurent Gutmann

Lyon, Cité SNCF, 1986. Jules part du logement familial en stop. Commence une vie d’errance, où elle retrouvera au hasard du chemin l’ancienne capitainerie Rambaud, devenue une zone où se côtoient travailleu.r.se.s du sexe, squatteur.se.s et zonard.e.s… avant d’être propulsée, bien plus tard, dans le flambant neuf quartier Confluence, dans les années 2000.

Dans cette traversée temporelle et urbaine se côtoient trois générations, à l’intérieur d’un espace en métamorphose, marqué par la gentrification. Le texte interroge le territoire, la mémoire, la filiation réelle ou symbolique, l’errance féminine. Peut-on construire une Histoire à partir de rien ? Qu’est-ce qui subsiste de la mémoire lorsqu’on a voulu l’effacer ? Qu’est-ce qui nous est transmis en héritage par les générations précédentes ? Et qu’est-ce que se construire comme femme ?

Texte : Leïla Cassar
Mise en scène : Laurent Gutmann

Avec : Adrien Françon, Juliette Gharbi-Verdier, Katell Jan, Heidi Johansson, Julien Lopez 
Costume : Salvatore Pascapé
Lumière : Louise Rustan
Scénographie : Sarah Bisson
Son : Jean Geudre et Rozenn Lièvre

 

OUVERTURES

L’ENSATT est une maison qui s’ouvre régulièrement au public. Elle offre ainsi à toutes celles et ceux qui le souhaitent l’occasion de découvrir les étudiantes et étudiants au travail, et à ceux-ci de prendre la pleine mesure de la place des spectateurs dans la pratique de leur art. Les travaux présentés peuvent être en cours, inachevés par nature (sorties de résidences, fins d’atelier…), ou prendre la forme de véritables spectacles de formats très variés. Ils sont conduits par des artistes de théâtre invités pour l’occasion à travailler à l’ENSATT, par des enseignantes et enseignants réguliers ou par les étudiantes et étudiants eux-mêmes.