Ouvertures de l'ENSATT

Projets d’écriture dramatique 24

Spectacle ENSATT

Les Projets d’écriture dramatique 2024 sont des Ouvertures permettant la traduction et la concrétisation scéniques de 6 textes écrits par les 6 autrices et auteurs de la 83e promotion.

Ces Ouvertures sont divisées en 2 sessions de 3 formes chacune (Chaque session dure environ 3h) :

Session 1 – 19 et 21 février à 18H30
CETTE PEAU-LÀ – LXS ASSOIFFXS – LA VILLA…

Session 2 – 20 et 22 février à 18H30 
L’INDISABLE– EN PÉRIPHÉRIE – LES POULES À CHAIR

2 intégrales sont proposées samedi 17 et vendredi 23 février à 13H30

Attention : Ces Ouvertures contiennent parfois des sons et des lumières dont la puissance peut incommoder les personnes sensibles.

Sur la table d’opération, tout revient à Zélie. L’été, la plage de galets, le bruit des vagues et le goût de la mer. L’adolescence aussi, ces jours brûlants où elle s’est choisie un prénom et où elle a décidé de partir de chez ses parents pour entamer sa transition. Aujourd’hui elle recolle les morceaux, d’elle hier et d’elle maintenant, d’elle réelle et d’elle potentielle, d’elle pour les autres et des autres en elle. Elle navigue parmi les fantômes, et pour ne pas être engloutie par les flots en furie elle s’accroche à ce qu’elle a de plus clair, de plus certain, de plus palpable : son propre corps.

Écriture : Pomme Francois-Ferron
Mise en scène : Florence Minder
Jeu : Elsa Fafin, Fiona Julien, Clara Maitrot, Rose Walls
Scénographie : Adèle Hamelin
Conception lumière : Joséphine Nogue
Régie lumière : Mathilde Robert
Technique lumière : Pauline Fernandez, Elena Lepe Olivier
Conception son : Sébastien Renard
Régie son : Tein Neaoutyine
Conception costumes : Pryscille Pulisciano
Régie costumes : Aurore Guilleminot
Atelier costumes : Eva Allegre, Romane Ambellouis, Chloé Antigny, Ameline Baudoin, Gabriel
Boguta, Agathe Brau, Célestin Car, Elsa Faure, Angèle Glise, Benjamin Jeannot, Lola Le Cloirec,
Gwenaëlle Marques, Thérèse Mennecier, Loïc Nedelec, Lola Pacini, Morgane Pegon, Marie
Stephan, Manon Surat
Habillage : Romane Ambellouis, Gwenaëlle Marques
Construction : Hanna Bathow, My Lan Sourisseau
Régie générale : Rijamampianina Andriamahazonoro, Clotilde Berthélémy, Clarisse
Darbois, Julie Vareilles

– Et du coup c’est quoi les dramas ?

Teri : Bah on faisait lx soirée normal, et à un moment Zerton a dit que lx Fontaine marchait plus. Et puis j’ai remarqué que Rislu était pas là non plus. Et là ça a commencé à être la merde.

Écriture et mise en lecture : Emmanuel/le Linée
Jeu : Antoine Atek, Baratunde Ba Muhoya Ali, Mathilde Bernard, Vincent Dupuis, Emile Faure, Suzanne Martineu, Teawa
Mirman
Scénographie : Agathe Chevrel
Conception lumière : Mitzi Lowy
Régie lumière : Agathe Chevrel
Conception son : Lolie Mortreux
Régie son : Anaëlle Dreyer
Conception costumes : Solène Legrand
Régie costumes : Inès Catela
Atelier costumes : Eva Allegre, Romane Ambellouis, Chloé Antigny, Ameline Baudoin, Gabriel
Boguta, Agathe Brau, Célestin Car, Elsa Faure, Angèle Glise, Benjamin Jeannot, Lola Le Cloirec,
Gwenaëlle Marques, Thérèse Mennecier, Loïc Nedelec, Lola Pacini, Morgane Pegon, Marie
Stephan, Manon Surat
Habillage : Eva Allegre, Agathe Brau, Elsa Faure, Benjamin Jeannot
Construction : Maya Ali, Daphné Carette, Elise Dolle, Lucie Herzogova, Jeanne Saluzzo, Laure
Utrilla, Ernest Welisch
Régie générale : Rijamampianina Andriamahazonoro, Clotilde Berthélémy, Clarisse
Darbois, Julie Vareilles

Au début de l’été, lorsque Paul arrive à Ploubihan-Plage dans sa villa de la côte bretonne, il y surprend un soi-disant estivant et ne tarde pas à le séduire. C’est sous les yeux d’Alan, gardien du lieu cerné de goélands et frère de l’imposteur, qu’un jeu de rôle s’instaure. À mesure que s’intensifient désir et menace, le piège se referme sur celui qui croyait prendre…

Écriture : Alexis Mullard
Mise en scène : Emmanuel Meirieu
Jeu : Lucas Cherubin, Victor Grenier, Paulo Tangerino
Scénographie et conception vidéo : Faustine Zanardo
Conception lumière : Calliste Lestra
Régie lumière : Rachel Aroutcheff
Technique lumière : Tom Cantrel, Emma Vernay
Compositeur : Raphaël Chambouvet
Conception son : Samuel Benarous
Régie son : Lisa Fauran
Compositeur : Raphaël Chambouvet
Conception costumes : Léa Champin
Régie costumes : Inès Catela
Atelier costumes : Eva Allegre, Romane Ambellouis, Chloé Antigny, Ameline Baudoin, Gabriel
Boguta, Agathe Brau, Célestin Car, Elsa Faure, Angèle Glise, Benjamin Jeannot, Lola Le Cloirec,
Gwenaëlle Marques, Thérèse Mennecier, Loïc Nedelec, Lola Pacini, Morgane Pegon, Marie
Stephan, Manon Surat
Habillage : Julie Cuadros, Elsa Faure, Gwenaëlle Marques
Construction : Daphné Carette, Ernest Welisch
Régie générale : Rijamampianina Andriamahazonoro, Clotilde Berthélémy, Clarisse
Darbois, Julie Vareilles

et dans ce paysage recouvert de sable un sable poussiéreux qui sortait et rentrait de ma gorge il y a un pays on a construit un pays commun à la frontière de l’autre un pays une île? à mi-chemin entre Santiago du Chili et mon enfance à mi-chemin entre ton désir de partir de ta vie et le mien

Écriture : Apolline Gille
Mise en scène : Florence Minder
Jeu : Claire Gaulier
Scénographie : Elise Vasseur
Conception lumière : Romane Lavigne
Régie lumière : Clélie Meynadier
Technique lumière : Pauline Fernandez, Elena Lepe Olivier
Conception son : Milhann Chodorowski
Régie son : Marine Swietlik
Conception costumes : Canelle Charlanes
Régie costumes : Mathilde Hacker
Atelier costumes : Eva Allegre, Romane Ambellouis, Chloé Antigny, Ameline Baudoin, Gabriel
Boguta, Agathe Brau, Célestin Car, Elsa Faure, Angèle Glise, Benjamin Jeannot, Lola Le Cloirec,
Gwenaëlle Marques, Thérèse Mennecier, Loïc Nedelec, Lola Pacini, Morgane Pegon, Marie
Stephan, Manon Surat
Habillage : Chloé Antigny, Thérèse Mennecier
Construction : Jeanne Saluzzo, Laure Utrilla, Ernest Welisch
Régie générale : Rijamampianina Andriamahazonoro, Clotilde Berthélémy, Clarisse
Darbois, Julie Vareilles

La mère est morte il y a quatre ans. Il y a onze mois le père est parti en Argentine pendant dix mois. Il y a un mois, la famille s’est réunie autour d’un repas chez le père. Celui-ci y a présenté Catherine, une femme de quarante ans qu’il fréquentait. Un mois s’est passé et la famille se réunit une nouvelle fois autour d’un repas chez Ted. Cette fois-ci, la grand-mère n’est pas présente, ni Catherine. Matt, Ted et Emilie se retrouve donc pour la première fois depuis onze mois seuls face à leur père pour manger avec lui. 

Écriture : Valentin Gicqueau
Mise en scène : Igor Mendjisky
Assistanat mise en scène : Jaakko Kiljunen
Jeu : Mathilde Briet, Matthieu Calvie, Michael Maino, Samuel Roussel
Scénographie : Mathilde Coudière Kayadjanian
Technique plateau : Romane Aleveque, Mathilde Coudière Kayadjanian, Carla Gorieu Durocher, Mathilde Hacker, Lior Hayoun
Conception lumière : Inès Guillon
Assistanat conception lumière : Blandine Granier
Régie lumière : Célia Tanchou
Technique lumière : Carla Gorieu Durocher, Alix Olivier
Conception son : Léopold Faurisson, Lolie Mortreux
Conception et Régie son/vidéo : Léopold Faurisson
Conception et régie costumes : Mathilde Hacker
Atelier costumes : Eva Allegre, Romane Ambellouis, Chloé Antigny, Ameline Baudoin, Gabriel
Boguta, Agathe Brau, Célestin Car, Elsa Faure, Angèle Glise, Benjamin Jeannot, Lola Le Cloirec,
Gwenaëlle Marques, Thérèse Mennecier, Loïc Nedelec, Lola Pacini, Morgane Pegon, Marie
Stephan, Manon Surat
Habillage : Eva Allegre, Agathe Brau, Elsa Faure, Benjamin Jeannot
Construction : Maya Ali, Daphné Carette, Elise Dolle, Lucie Herzogova, Jeanne Saluzzo, Laure
Utrilla, Ernest Welisch
Régie générale : Rijamampianina Andriamahazonoro, Clotilde Berthélémy, Clarisse
Darbois, Julie Vareilles

Il y a ce moment, fin juillet, quand pris en plein centre de l’été, on n’en voit plus ni le début ni la fin. Comme s’il avait toujours été là, et qu’il n’allait jamais s’arrêter. Il y a la route départementale, sur laquelle ça fait longtemps qu’il ne passe plus personne. Il y a une caravane, un hangar, avec derrière un petit atelier de bois. Il y a le maïs aussi, dont l’espace entre les tiges serait bien le seul où se cacher ; et cette campagne, depuis laquelle on peut tout voir, où à toujours voir la même chose on finit par se rendre fou.

Écriture : Sylvain Septours
Mise en scène : Emmanuel Meirieu
Jeu : Marius Pinson-Burlot
Scénographie : François Landureau
Conception lumière : Michel Abdallah
Régie lumière : Emmy Barriere
Technique lumière : Tom Cantrel, Emma Vernay
Compositeur : Raphaël Chambouvet
Conception son : Gaëlle Courcier
Régie son : Albane Brun
Conception costumes : Agnès Zins
Régie costumes : Aurore Guilleminot
Atelier costumes : Eva Allegre, Romane Ambellouis, Chloé Antigny, Ameline Baudoin, Gabriel
Boguta, Agathe Brau, Célestin Car, Elsa Faure, Angèle Glise, Benjamin Jeannot, Lola Le Cloirec,
Gwenaëlle Marques, Thérèse Mennecier, Loïc Nedelec, Lola Pacini, Morgane Pegon, Marie
Stephan, Manon Surat
Habillage : Chloé Antigny, Thérèse Mennecier
Construction : Ernest Welisch, Mateo , Elena Lepe Olivier , Markus Madje
Régie générale : Rijamampianina Andriamahazonoro, Clotilde Berthélémy, Clarisse
Darbois, Julie Vareilles

OUVERTURES

L’ENSATT est une maison qui s’ouvre régulièrement au public. Elle offre ainsi à toutes celles et ceux qui le souhaitent l’occasion de découvrir les étudiantes et étudiants au travail, et à ceux-ci de prendre la pleine mesure de la place des spectateurs dans la pratique de leur art. Les travaux présentés peuvent être en cours, inachevés par nature (sorties de résidences, fins d’atelier…), ou prendre la forme de véritables spectacles de formats très variés. Ils sont conduits par des artistes de théâtre invités pour l’occasion à travailler à l’ENSATT, par des enseignantes et enseignants réguliers ou par les étudiantes et étudiants eux-mêmes.