Ouvertures de l'ENSATT

Une puce, épargnez-là

C’est l’été 1665, la peste bubonique ravage la ville de Londres.

Un couple de bourgeois mis en quarantaine alors qu’ils voulaient fuir la ville comme tous ceux dont les moyens et le rang leur permettent, s’apprêtent enfin à être libérés.
Un marin et une adolescente s’introduisent de nuit dans la demeure barricadée.
Un garde chargé de surveiller que personne ne sorte, Kabe, prolonge la quarantaine.

Un vivarium.  Un espace entre île et bunker, un fragment de maison entièrement dénudé placé hors sol, comme arraché au reste de la maison, de la ville, de la civilisation. 
Une longue nuit avec tout ce qu’elle offre de permissivité, de travestissement mais aussi de sincérité. 
Alors qu’un simple souffle, que la moindre caresse, représentent un danger, c’est par la peau, par le corps qu’on se rencontre, qu’on se réveille et qu’on reprend vie au milieu du charnier. 

 

Possibilité d’assister aux deux Ouvertures PFE sous forme d’intégrale les 20 et 25 avril. Attention : il faut bien réserver pour les deux spectacles.

Texte : Naomi Wallace

Mise en scène : Margaux Moulin

Snelgrave : Emile Faure

Morse : Lisa Gautier

Darcy : Teresa Sivera Machado

Kabe : Samuel Roussel

Bunce : Robin Babey 

Scénographie : Sasha Walter

Costumes : Léa Champin
Régie de production costume : Louise Daubas
Atelier costume : Eva Allegre, Romane Ambellouis, Chloé Antigny, Ameline Baudoin, Agathe Brau, Célestin Car, Mana Faget-Lemoine, Elsa Faure, Angèle Glise, Valentine Issanchou, Benjamin Jeannot, Thérèse Mennecier, Loïc Nedelec, Morgane Pegon, Marie Stephan, Manon Surat, Clémence Tourbez 

Lumières : Elena Lepe Oliver accompagnée par Juliette Besançon

Son : Paul Bertrand

Musique : Grégoire Durif et Samuel Roussel

Vidéo : Corentin Nagler

Crédit visuel : Sasha Walter

OUVERTURES

L’ENSATT est une maison qui s’ouvre régulièrement au public. Elle offre ainsi à toutes celles et ceux qui le souhaitent l’occasion de découvrir les étudiantes et étudiants au travail, et à ceux-ci de prendre la pleine mesure de la place des spectateurs dans la pratique de leur art. Les travaux présentés peuvent être en cours, inachevés par nature (sorties de résidences, fins d’atelier…), ou prendre la forme de véritables spectacles de formats très variés. Ils sont conduits par des artistes de théâtre invités pour l’occasion à travailler à l’ENSATT, par des enseignantes et enseignants réguliers ou par les étudiantes et étudiants eux-mêmes.