Ouvertures de l'ENSATT

Projets d’écriture dramatique – Studios Lerrant

Attention ! Les dates et horaires que nous communiquons sur cette page concernent les restitutions pédagogiques destinées à un public interne. En effet, en raison de la crise sanitaire actuelle, ce travail ne fera pas l’objet d’une restitution ouverte au public.

 

LE TEMPS LIBRE, OU LA MÉLANCOLIE DE LA FRAGILE SPLENDEUR VITALE

Texte : Lydie TAMISIER
Mise en scène : Laurent GUTMANN

Durée estimée : 1h30

Des personnages profitent de leur temps libre pour faire des activités. En quête de beauté et de moments joyeux, toujours en groupe, ils visitent un château, ils chantent, jouent aux cartes, etc. Ils se soumettent sans résistance à l’autorité d’un « maître du jeu » (une guide, un moniteur…) afin que l’activité puisse bien se passer. C’est donc avec bonne volonté, bienveillance et politesse que les personnages vont collectivement s’approprier ce temps libre, dans le respect, bien sûr, des façons de faire propres à chaque situation.

Texte : Lydie TAMISIER
Mise en scène : Laurent GUTMANN
Assistanat à la Mise en scène : Léo MARTIN

Jeu : Vianney ARCEL, Héloïse CHOLLEY, Antoine de TOFFOLI, Lise LOMI, Agathe BARAT, Marin MOREAU, Ariane COURBET, Léo MARTIN, François CHARRON, Elsie MENCARAGLIA

Conception costume : Malou GALINOU
Conception lumière : Martin BARRIENTOS
Conception son : Raphaël FOUILLOUX
Scénographie : Coline GAUFILLET et Rachel TESTARD

Assistanat costume : Élodie FLEURY

Régie costume : Cassy RUAUD
Régie lumière : Georgia TAVARES
Régie son : Théo ARMENGOL

Coordination administrative : Sarah CORROYER
Coordination technique : Raphael FOUILLOUX

 

Durée de l’entracte : 30 min

 

SIT JIKAER (OU LA PEINE PERDUE)

Texte : Grégoire VAUQUOIS
Mise en scène : Richard SAMMUT

Durée estimée : 1h30

LA MUSICIENNE. – Vous pensez qu’il vous suffit de devenir punk pour régler vos problèmes d’impuissance politique ?

BAJGAR. – Oui c’est sûr que formulé comme ça, ça paraît un peu con.

Bajgar est un jeune homme mélancolique au chômage qui passe le plus clair de son temps dans le magasin de musique de Marinette, jeune femme énigmatique qui œuvre, dans le secret, à le sortir de sa léthargie. En effet, face à la violence du monde qui le tétanise, Bajgar s’oublie et se fond dans les chansons punk des SexPistols, ces icônes de la subversions et de l’irrévérence qui lui donnent l’espoir que les choses peuvent encore changer. Pendant ce temps, une femme qu’on appelle Sit Jikaer provoque une émeute dans une salle de classe de CM2, sauve l’humanité d’une troisième guerre mondiale, enflamme les universités avec ses discours anarchistes et parcours la planète avec son groupe de punk-rock révolutionnaire.

Texte : Grégoire VAUQUOIS
Mise en scène : Richard SAMMUT
Assistanat à la mise en scène : Mégane ARNAUD

Jeu : Josuha CARON, Robin AZÉMA, Claire-Lyse LARSONNEUR, Kaïnana RAMADANI et Thibaut FARINEAU

Conception costume : Noé QUILICHINI
Conception lumière : Martin BARRIENTOS
Conception son : Jean GUEUDRÉ et Raphaël FOUILLOUX
Scénographie : Coline GAUFILLET et Rachel TESTARD

Assistanat costume : Llana CAVALLINI

Régie lumière : Georgia TAVARES
Régie son : Théo ARMENGOL
Régie costume : Tanguy KRETZ

Atelier costume : Louise PERA, Jennifer BALL, Thelma DI MARCO, Ameline FAUVY

Coordination administrative : Sarah CORROYER
Coordination technique : Cassy RUAUD et Tanguy KRETZ

 

Intégrale des Projets d’Écriture dramatique le samedi 10 avril
Studios Lerrant à 9h – Théâtre Terzieff à 13h30

 

Émile Zeizig propose les galeries photographiques des trois Ouvertures sur le site de Mascarille :

Le Temps libre, ou la mélancolie de la fragile splendeur vitale 

Sit Jikaer (ou la peine perdue)

 

OUVERTURES

L’ENSATT est une maison qui s’ouvre régulièrement au public. Elle offre ainsi à toutes celles et ceux qui le souhaitent l’occasion de découvrir les étudiantes et étudiants au travail, et à ceux-ci de prendre la pleine mesure de la place des spectateurs dans la pratique de leur art. Les travaux présentés peuvent être en cours, inachevés par nature (sorties de résidences, fins d’atelier…), ou prendre la forme de véritables spectacles de formats très variés. Ils sont conduits par des artistes de théâtre invités pour l’occasion à travailler à l’ENSATT, par des enseignantes et enseignants réguliers ou par les étudiantes et étudiants eux-mêmes.